13011, Propreté, Environnement

Sécurisation de la zone des stades de la Pépinière à Saint-Menet

Mis en ligne le

Après plus d’un an et demi de bataille déterminée de la Maire de secteur, la sécurisation de la zone des stades de la Pépinière à Saint-­Menet est enfin effective à compter du 1er février 2017.

En effet, l’arrêté interdisant la circulation et l’accès aux véhicules ne disposant pas de laissez-passer émis par la commune est entré en vigueur.

Ainsi, seules les personnes autorisées auront accès à ce site, à savoir celles mandatées pour effectuer des opérations de nettoyage et de lutte contre les dépôts sauvages, les gens du voyage résidant sur l’aire d’accueil de Saint­‐Menet et le personnel de la SNCF devant accéder au site de sous-station de la Penne.

Ce filtrage est rendu possible par la mise en place de plusieurs dispositifs de contrôle :

  • L’installation d’une barrière DFCI par la Métropole Aix-Marseille-Provence
  • Le gardiennage du site 24h/24 assuré par des agents assermentés pour le compte de la Ville de Marseille
  • L’installation d’une caméra de vidéo surveillance reliée au Centre de Supervision Urbain assortie de l’intervention d’une équipe de police municipale en cas d’infraction

En parallèle, l’évacuation des déchets peut désormais démarrer. Le nettoiement de la voirie sera assuré par la Métropole tandis que la Ville de Marseille se chargera de déblayer, dépolluer et remettre en état le site de nla Pépinière.

Après l’obtention en 2016 de la sécurisation du Stade du Mouton grâce à l’installation d’un portique empêchant le passage des caravanes, les stades de la Pépinière, enfin sécurisés, permettent ainsi de mettre un terme aux pratiques illégales de dépôts sauvages dont le coût total pour ces seuls stades est estimé à plus de deux millions d’euros.

La sécurisation des stades de la Pépinière est une étape préalable au projet de grande envergure d’aménagement d’un terrain de motocross, qui confirme la destination sportive du site. Ce projet largement soutenu est maintenant entré dans la phase finale de validation par les services préfectoraux de la DDTM, faisant présager un premier coup de pelleteuse avant l’été.