Saint-Menet La Buzine

Propriété de l'abbaye de Saint Victor à partir du 11ème siècle, Saint Menet s'est appelé Saint Menne ou Saint Malme jusqu'au milieu du 15ème siècle.
À cette époque, Saint Menne ayant disparu du calendrier liturgique, l'église des moines victorins, reconstruite à proximité de l'actuelle, fut vouée à Saint Benoit ou Saint Menet suivant les moments puis, Saint Menet prévalut.

Le territoire de Saint Menet était vaste. Il couvrait la Millière, la Barasse et une partie de la Valentine et de St Marcel.
Puis ce territoire fut morcellé et de nouveaux propriétaires succédèrent à l'abbaye de Saint Victor qui conserva malgré tout des droits sur ces terres jusqu'à la Révolution.

Ces nouveaux propriétaires qui avaient remis en état ces biens éprouvés ou ruinés par les invasions diverses, en particulier au 14ème siècle, donnèrent leur nom à des "campagnes" devenues des lieux-dits ou quartiers :

  • La Millière - (Famille Millière)
  • La Maussane - (1559 - Pierre Maussan ou Malsan)
  • La Buzine - (17ème siècle - Henry de Buzin)
  • La Reynarde - (Famille Reynard)
  • La Barasse - (Sieur Esmenjaud de Barras)
  • Montgrand - (Famille de Montgrand - quartier de la Barrasse)

Il y avait aussi la puissante famille de Forbin qui y possédait plusieurs terres mais résidait à St Marcel, château de la Forbine.

Les environs de l'église de St Menet formaient un domaine dit «Domaine de St Menet» constitué entre 1578 et 1599 par Jean de Riqueti dont les descendants sont devenus Riquety, marquis de Mieabeau. L'un d'eux, Jean Antoine de Riquety De Mirabeau vendit le domaine de Saint Menet au comte Dominique de Montgrand avec la "Maïonette", propriété dont le nom signifie la maisonette en vieux français.

Rappelons que ce même Antoine de Riquety de Mirabeau était le grand père d'Honoré Gabriel Victor de Riqueti dit "Mirabeau", homme politique français de la révolution et orateur bien connu.

Joseph de Montgrand fût le premier propriétaire du domaine de Saint Menet qui vers 1915 à son tour morcelé et constitue la petite agglomération de Saint Menet que domine le château Régis.

Bref retour en arrière : à l'ouest du territoire de Saint Menet, séparant la seigneurie de Saint Marcel de la seigneurie d'Aubagne se trouvait le confluent de l'Huveaune et du ruisseau de Lone ou Alona sur lequel un gué fit de ce lieu le "gas d'Alone" puis Guadelone. En amont du Bd Bancal, le ruisseau est toujours là. Les siècles en ont fait le ruisseau de Guadelone (Archives Départementales de l'Evêché depuis 1358).

Toutes les thématiques

13011, Les Camoins, Rénovation Voirie

Aménagement de ralentisseurs

Chers concitoyens,
Avec plus de 214 km de voirie, notre secteur est le plus vaste de Marseille. Nous avons donc négocié et obtenu pour les 11ème et...

Pagination de l'annuaire